Grand prix de la Chanson wallonne


10360952_706292359489373_1979755715771203909_nComme nous l’avons déjà dit ailleurs, la musique a une grande importance pour les langues régionales. Mais les auteurs, si talentueux et nombreux soient-ils, ne bénéficient pas souvent du coup de projecteur qu’ils méritent.

On le sait, la chanson wallonne n’est pas aussi présente que ses homologues françaises, anglaises voire espagnoles sur les ondes radiophoniques et télévisuelles… La faute à qui ? On imagine bien que la disparition des vinyles au profit du cd, le perfectionnement des prises de son, nécessitant l’acquisition d’un matériel technique coûteux et complexe, puis l’avènement des major companies, ont favorisé cette disparition. Qu’importe ! Chercher le(s) coupable(s) n’arrangerait pas la situation.

Aujourd’hui, pour les auteurs, compositeurs et interprètes, la principale vitrine mise à leur disposition est un concours : le Grand prix de la chanson wallonne. Celui-ci est organisé tous les deux ans par l’Union Culturelle wallonne et la RTBF.a80bed8eaf6852824dc42471b3f0f4dd-1416475692
Le principe en est simple : chaque concurrent, peu importe d’où il vienne en Wallonie, présente deux compositions inédites et un jury constitué de professionnels des milieux musical et wallon sélectionne les meilleurs pour participer à la finale.
La finale, diffusée en télévision, voit s’opposer les dix meilleurs, qui sont alors jugés sur la prestation. C’est une occasion rare de pouvoir se produire en wallon sur une grande scène, face à un large public.

Incontestablement, ce concours est le meilleur moyen de s’assurer une diffusion sur antenne, dans les émissions dialectales, mais aussi d’envisager une production de cd auprès des labels locaux. La plupart des grands noms de la chanson dialectale des 20 dernières années ont été parmi les finalistes du Grand Prix de la Chanson wallonne.

Cette année, la finale, présentée par Georges Vetters, a été enregistrée en juin… mais sa diffusion n’est prévue que ce soir (30/12/2014)… Nous vous invitons donc à vous faire votre propre avis et à découvrir ces auteurs de chez nous.

À voir ce 30/12 sur La Trois à 21h00 ou via la WebTV de la RTBF

Les candidats retenus pour la finale cette année :

– Michel Azaïs de Sprimont
– Mimile (Vincent Delire) de Couvin
– Jesebel (Brigitte Hallet) de Lodelinsart
– Pascal Lecrenier d’Hermalle sous Argenteau
– Lariguette (Michel Lefevre) d’Ath
– Marc Malempré et Rémy Decker de Liège
– Lutil Tranzopera de Liège
– Echène (Julie et Jean-Pierre Vandevelde) de Wanfercee- Baulet
– Les Droles di Lodjeûs de Herstal
– Zému de Liège (voir l’article à leur propos sur ce blog)

–> les résultats du concours, c’est par ici

Publicités

Ine saqwè à dîre ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s