De la poésie en picard


kajdanskiLe genre poétique connait un destin similaire à celui des langues régionales aujourd’hui : dépréciés ou admirés, ils semblent atteindre un public restreint, délimité. User de la poésie en langue régionale nous semble peut-être relever de la gageure… Pourtant, plusieurs auteurs s’attèlent encore à décrire le monde d’aujourd’hui avec des sonorités bien locales. C’est le cas notamment de Jean-Marie Kajdansky, qui vient d’éditer son recueil « Ète là, avec », aux éditions MicRomania. 

Nous avons déjà pu constater ici même que la littérature dialectale n’empêche pas d’exprimer les idées les plus diverses et les plus complexes. Ce qui semble différent, c’est la manière d’aborder les choses. Avec la langue de chez nous, le lecteur devient un confident, un proche. C’est sans conteste la simplicité intrinsèque de la langue, dont les tournures de phrases sont rarement alambiquées, dont le vocabulaire est restreint, qui crée cet effet.

« Ète là, avèc », recueil primé par la Fédération Wallonie-Bruxelles en 2014, propose autant d’instantanés de la vie quotidienne : la nature, les saisons, les gens. C’est l’environnement proche qui suscite l’inspiration : un événement, un moment où ce que l’on voit et ce que l’on vit s’accorde… puis une lente maturation qui fait naître des mots. Les mots qui conviennent à ce sentiment.

Jean-Marie Kajdansky est économe : il pèse ces mots. En dire le moins possible lui permet d’accéder à la limpidité et à la précision la plus grande. Et si l’on peut par endroits qualifier cette poésie de naturaliste, elle ne s’encombre pas de descriptions rocambolesques. Le souhait n’est d’ailleurs pas de décrire un lieu en particulier… Ces évocations permettent rapidement de toucher à l’universel. Enfin, ce qui compte avant tout, c’est la présence à signifier, avec des mots, une musique qui lui est singulière, avec son rythme personnel. Ni ponctuation, ni majuscules n’encombrent cette façon fulgurante (et pourtant maîtrisée) de s’exprimer.

L’auteur propose ses propres traductions de ses textes. Celles-ci, en français, ne sont pas des transpositions, mais bien des réécritures, pour ne perdre ni le sens initial ni la musicalité. Il apparait plus important que le sentiment que l’auteur cherche à exprimer transparaisse bien en fonction de la langue choisie, non pas que les mots employés soient littéralement traduits.

Le recueil est disponible au prix de 13€ (+ frais d’envoi) auprès des éditions MicRomania (c/o èl Môjo dès Walons, Boulevard Roullier 1, 6000 Charleroi ou elmojodeswallons@skynet.be)

La présentation de l’auteur et de son recueil au sein de l’émission Livrés à domicile de la Trois (RTBF) : ICI.

Publicités

Ine saqwè à dîre ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s