Une revue des revues !


m_couv-singuliers-2-2014Depuis la fin du 19e siècle, et encore aujourd’hui, le périodique, qu’il prenne la forme d’une revue ou d’un journal, est l’organe de communication privilégié des acteurs et des promoteurs des langues régionales.

Ces revues ont le sacré avantage de permettre à l’écrivain en herbe, amateur ou confirmé de soumettre des écrits de taille réduite aux regards de ses pairs. Nous l’avons déjà dit par ailleurs, à l’heure où l’édition littéraire vise la rentabilité et nuit peut-être à la qualité des écrits dialectaux, la revue, gérée par des cercles ou des sociétés d’écrivains et de lecteurs passionnés et éclairés, offre des alternatives intéressantes.

L’écriture d’un texte réduit est un exercice compliqué mais qui, curieusement, semble séduire les auteurs. Ils sont nombreux ceux qui, à force d’écrire des contes, des récits ou des nouvelles dans les numéros successifs d’un même titre de revue, ont pu rassembler une matière assez importante pour pouvoir éditer un recueil complet. C’est le cas notamment de Joseph Selvais, dont les écrits furent publiés dans les Cahiers wallons des Rèlîs Namurwès (voir l’article).

Malheureusement, ces revues, qui font encore bien vivre nos littératuwal_4_14res régionales, souffrent d’un déficit d’image. Bien qu’elles soient réalisées avec sérieux, tant dans la forme que dans le fond, elles restent souvent l’apanage de leurs abonnés ou de leurs auteurs.

La Fédération Wallonie-Bruxelles vient d’entreprendre une belle initiative qui offre une vitrine numérique à ces revues : http://www.revues.be/

Huit revues en langues régionales y sont reprises : Les cahiers wallons, Cocorico magazine, èl bourdon, èl mouchon d’Aunia, Li rantoele, MicRomania, Singuliers, Wallonnes. Celles-ci figurent aux côtés d’autres revues traitant de littérature française en Belgique. On saluera d’ailleurs cette volonté de ne pas isoler les unes des autres et de chercher à favoriser les relations entre ces deux mondes parallèles et pourtant si proches.

m_cover-670_mise-en-page-1---version-2Chaque revue y est présentée avec les coordonnées techniques relatives à l’éditeur et aux conditions d’abonnement. Le sommaire de chaque numéro y est épinglé et quelques articles, jugés plus pertinents, y figurent dans leur intégralité à titre exemplatif.

Pour ceux qui souhaiteraient obtenir le numéro complet, tant en version numérique qu’en version papier, il suffit de prendre contact avec l’éditeur responsable.

Bravo pour cette initiative et profitez-en pour lire et relire les auteurs de chez nous !

Publicités

2 réflexions sur “Une revue des revues !

  1. Nicolet dit :

    Awè, d’vins l’ dièrin cocorico magazine, i n’aveût rin è walon; tot-èsteût è francès. C’è-st-ine drole di manîre dè fé raviker nosse walon.

    J'aime

    • On ‘nn’a dèdja djåzer chal…
      C’èst vrêye qu’on pout trover çoula èwarant… Djèl rik’nohe… Mins, djåzer dè walon, çoula s’ pout fé è francès, èt minme divins tos lès lingadjes possibes…
      Li walon n’a-t-i nin studî par dès-Al’mands, comme Von Wartburg avou dès-èsplicåcions è l’Al’mand ?

      Avou ç’ novê mwèyin, i-n-a tot l’ minme ine sacwè d’ bin : vos polez ‘lzî qui vos n’èstez nin binåhe dè leû manîre dè fé : http://www.revues.be/cocorico !

      J'aime

Ine saqwè à dîre ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s