Le Voyage en Oïlie


voyage-oilie

Le Voyage en Oïlie, voici le nom du projet un peu fou qui vient de se concrétiser en octobre dernier par une belle édition et une lecture-spectacle. Un livre à découvrir !

Il s’agit avant tout d’un ouvrage collectif, qui réunit non seulement quinze auteurs de langues régionales, mais surtout quinze variétés régionales issues de tout le domaine d’Oïl… (Le domaine d’Oïl, vous savez bien, cette vaste zone où on ne dit ni Oc, ni Si pour dire Oui…) Quelle ambition, quand on sait que les auteurs sont séparés par plusieurs centaines de kilomètres les uns des autres !

À la base du projet, on retrouve une équipe coordinatrice réunie autour de Roland Thibeau. Ce dernier a conçu un synopsis assez ouvert : un parcours initiatique pour deux protagonistes, Jonathan et Pauline, qui les amène à  voyager à travers diverses villes et localités. À partir de ce scénario de base, chaque auteur était libre de développer l’histoire qu’il souhaitait, dans sa langue. L’occasion était ainsi très belle de mettre en évidence les atouts, les spécificités de chaque région et d’offrir au lecteur une carte postale de l’Oïlie.

Si la démarche est plus que louable, on doit quand même regretter que l’histoire racontée souffre de quelques faiblesses. Chaque partie ne présente pas des qualités littéraires identiques. Par endroits, le scénario tire un peu en longueur… On emploie certaines pirouettes pour se sortir d’impasses narratives.

Qu’importe ! Le projet tient la route et a le mérite de fédérer autour d’un projet commun. Soulignons également les jolies illustrations de Gabriel Lefebvre, qui agrémentent l’ouvrage.

Voici une superbe occasion de montrer que les difficultés rencontrées sont les mêmes pour chaque langue régionale. Travailler de concert est une excellente piste à suivre. Peut-être une prochaine occasion devrait-elle envisager un thème et variations plutôt qu’un opus en plusieurs mouvements ?

Le projet ne s’arrête pas là. Derrière cette belle édition se cache une autre aventure : numérique, celle-là ! Soyons francs, aucun des lecteurs de cet ouvrage ne maîtrise la globalité des langues rencontrées ici. La lecture n’est certainement pas le meilleur moyen d’accéder à la prononciation d’une langue. Pour pallier ce problème,  le projet Voyage en Oïlie utilise aussi les nouveaux média. Chacun des quinze auteurs a lu son texte in situ et ces vidéos devraient être accessibles sur le site internet du projet. Une lecture-spectacle, présentée par la Roulotte Théâtrale, a été réalisée en octobre, dans le cadre de Mons 2015.

Espérons que ce premier projet global en appellera d’autres.

L’ouvrage est disponible au CROMBEL pour 23 € (commande à faire à M. Jean-Luc Fauconnier : jean.luc.fauconnier@skynet.be)

 

Publicités

Ine saqwè à dîre ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s