Conter Noël en wallon


Nous avions déjà évoqué le sujet en 2015 : Noël est un moment idéal pour utiliser l’argument wallon (voyez notre article). Heureusement, le thème de Noël et toute la magie qui l’entoure inspire également beaucoup les auteurs régionaux.

Louis_Bernard_Nute_divant_Noyé.jpgEn 2012-2013, les éditions Tintenfass proposaient une série d’adaptations wallonnes et picardes du conte The night before Christmas, poème en anglais du 19e siècle, publié à New-York, à l’origine de la légende du Père Noël.

Cette année, nous avons pu découvrir une édition des récits de Noël imaginés par Henry Matterne, édités dans les Cahiers wallons des Rèlîs Namurwès. Ces textes, brefs, sont de vrais contes, tant on ne sent plus la présence de l’auteur, tant le style est sobre et naturel. On pourrait presque croire qu’ils sont immuables, qu’ils appartiennent à la mémoire collective.
Quelques illustrations sont reprises à Joseph Gillain (Jigé) et Auguste Donnay14907229_10207480450634513_7116741737947403192_n.

Enfin, dans un autre style, les éditions Noir Dessin ont publié Tchantchès a disparu, un conte bilingue français-wallon. L’histoire en est simple, mais elle se déroule dans un cadre bien connu et totalement contemporain : celui du Village de Noël de Liège. Le conte est bien parvenu à saisir et à rendre cette ambiance toute particulière qui anime le village. Il rend d’ailleurs un bel hommage à quelques personnes qui en font son histoire (Jean-Denys Boussart, par exemple). L’ouvrage est agrémenté d’un historique retraçant les 30 ans du village.
Il faut saluer les illustrations de Didier Casten et François Walthéry, et l’adaptation de Paul-Henri Thomsin.
Cette histoire lance une collection qui devrait emmener le lecteur dans d’autres lieux de Wallonie et de Liège. Espérons que cette collection fera à nouveau la part belle au wallon.

Les ouvrages cités, à l’exception des Contes de Henry Matterne, sont disponibles en librairie.cover-thumb-35
Tintenfass vend les récits de The Night before Christmas et les adaptations de Bernard Louis, de Jean-Luc Fauconnier, de Bruno Delmotte et André Capron, chacun au prix de 15 €
– Les Rèlîs Namurwès vendent l’exemplaire des contes d’Henry Matterne au prix de 8 €
– Le conte Tchantchès a disparu est en vente via Noir Dessin au prix de 20 €

 

 

Publicités

Ine saqwè à dîre ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s